Le retour imaginaire

 

A pas de velours près de toi, je viens m’asseoir
Tout doucement pour un simple au-revoir !
Mon absence ne sera pas longue, tu peux me croire
Guettes-moi, je reviendrai un matin ou un soir.

 

Bien que mon cœur ait envi de pleurer
Je chasse cette idée, elle n’a fait que passer
Tu es là près de moi à mes côtés
Je loge dans ton regard, dans tes pensées.

 

Sans faire pattes de velours brillera mon retour
Tel qu’au théâtre après avoir frappé les trois coups !
Eblouie par les projecteurs pour me faire jour !
Je t’imagine les bras ouverts près à m’accueillir avec amour.

 

Seule sur la scène, j’imposerai ma prestance
Avec engouement que tes yeux se noient dans ma présence
Dans un élan spontané, je reviendrai en toute connaissance
Tu ouïras ma voix sereine, je serai renaissance.

 

Ma carapace brisée, je sauterai les haies
Mon être ne sera plus fardeau, il ressemblera à un geai
Mon âme apaisée volera vers ton horizon, sans regret
Dans ton cœur, j’y logerai mon havre de paix.

Macha-Chantal
30 juin 2003