Sur le sable mouillé


Je cherche inlassablement la trace de tes pas
Je me souviens de ta voix me parlant tout bas
Je tente de graver tous ces mots doux en moi
Car en toi seul et par amour, j’avais tant foi.

Je sens ta présence, pourtant c’est l’absence
Faut-il qu’avec cette vie, je sois de connivence
Pour espérer retrouver une part d’insouciance
Car je ne saurai croiser le fer avec l’indifférence.

Je regarde l’horizon qui devient un beau paysage
Qui se meurt hélas, après un immense carnage
Je voudrais avoir le courage de tourner la page
Mais je ressemble à une lionne dans une cage.

Je marche sur la plage , sans savoir où aller
J’aimerai pouvoir encore une fois te rencontrer
Mais la vie ne veut en aucun cas m’exaucer
Deviendras-tu un souvenir du temps passé?

Le soleil inonde mon visage et déjà je renais
J’avais juste oublié que moi aussi, j’existais
A force de vivre pour les autres, je m’oubliais
C'est ma vie que simplement je quémandais.


28/06/2003